TECHNOLOGIE INNOVANTE

L'EAU CHAUDE CONTRE LES MAUVAISES HERBES

L'utilisation de l'eau chaude contre les plantes indésirables n'est pas nouvelle. Le premier brevet avait été déposé dès les années 1880, mais les insuffisances de la technologie empêchèrent une utilisation à grande échelle.

Le désherbage thermique est basé sur la transmission d'énergie (chaleur) à la plante. L'eau est l'un des meilleurs vecteurs d'énergie de la nature et est souvent facilement accessible. Heatweed a présenté la méthode à l'eau chaude dans les pays nordiques. Cette méthode est prouvée comme étant la solution la plus sûre et la meilleure.

L'EAU EST DE L'EAU, N'EST-CE PAS ?

La vapeur et l’air chaud ne fonctionnent absolument pas de la même manière que l’eau chaude.

  1. L’eau est un des meilleurs vecteurs d’énergie de la nature alors que l’air chaud est l’un des plus mauvais.
  2. En raison de la force de gravité, l’eau s’écoule vers le bas et atteint rapidement la plante et même les racines.
  3. L’air chaud et la vapeur montent toujours. De ce fait, une partie de l’énergie (la chaleur) disparaît toujours avant d’atteindre la plante.

 

La méthode Heatweed exploite au maximum les propriétés de l’eau: Combinée à la technologie des capteurs et à un contrôle perfectionné de la température, elle permet de lutter contre les mauvaises herbes en consommant vraiment très peu d’énergie. Grâce aux transferts d’énergie efficaces, il suffit de quatre applications au maximum par an.

Une étude menée à l’Université de Copenhague montre que le traitement à l’eau chaude donne la plus faible couverture de mauvaises herbes – même avec la fréquence de traitement la plus faible. Voir le tableau ci-dessous :

POURQUOI NE PAS SIMPLEMENT TRANSFORMER UN NETTOYEUR HAUTE PRESSION ?

La température de l’eau sur la plante doit être de 98-99 °C pour que celle-ci meure. Sinon, on n’obtient pas d’effet systémique sur les racines et la plante repousse après que vous l’ayez « arrosée ».

  1. Température irrégulière = résultat inégal sur les mauvaises herbes : Un nettoyeur à haute pression est conçu pour une haute pression – pas pour une température élevée stable. La température de l’eau des nettoyeurs haute pression varie d’au moins dix degrés, surtout au-delà de 75 °C. Les machines Heatweed ont été conçues pour un désherbage professionnel et fonctionnent d’une manière tout à fait contraire : avec une pression très basse et stable tout le temps.
  2. Consommation d’énergie plus faible et capacité supérieure = coûts en baisse et satisfaction plus grande des utilisateurs : Une consommation d’énergie plus élevée et une efficacité plus faible donnent des coûts d’utilisation et des coûts salariaux plus élevés. 3 à 5 fois plus d’eau au m² donne 3 à 5 fois plus de coûts.

 

Méthode Heatweed = disparition des mauvaises herbes – et disparition durable en utilisant le moins d’eau possible et avec un contrôle stable de la température (max. plus/moins 0,6 degrés). L’objectif n’est pas d’éliminer les mauvaises herbes en les inondant ni en les arrosant, mais de les supprimer une bonne fois pour toutes.