TECHNOLOGIE INNOVANTE

LA MÉTHODE HEATWEED®

Avantages prouvés :
• Meilleur résultat
• Délai de repousse le plus long
• Capacité la plus élevée
• Coût le plus bas au m²
• Coûts d'utilisation très faibles
• Coûts totaux au m² les plus faibles
• S'utilise sans risque sur toutes les surfaces dures et les allées de gravier

Peut s'utiliser dans les creux d'arbres et dans les plates-bandes:
• Peut s'utiliser par tous les temps
• Aucun risque d'incendie – peut être utilisée toute la saison
• Machines solides et flexibles
• Ergonomique et facile à utiliser
• Plus de 500 références en Scandinavie
• Leader en termes de technologie et de développement
• 5 différents modèles - choisissez en fonction de vos besoins

S'ATTAQUE À LA RACINE DU PROBLÈME

C’est la température qui tue les mauvaises herbes, pas l’eau. L’eau n’est qu’un vecteur d’énergie. La température sur les mauvaises herbes est stable (98-99 °C), et lorsque le transfert d’énergie est correct, on obtient un effet systémique sur les racines. D’après des recherches menées à l’Université agricole suédoise (SLU), l’énergie qui est libérée détruit la structure cellulaire en un dixième de seconde. La plante s’auto-détruit et la racine meurt. Si la température est inférieure, il n’y a pas d’effet systémique sur la racine et l’herbe repousse très vite. Dans ce cas, vous n’avez fait qu’arroser les mauvaises herbes ! C’est exactement ce qu’il se passe lorsqu’on utilise des nettoyeurs haute pression, par exemple. La méthode Heatweed élimine les mauvaises herbes de manière permanente.

 

L’effet systémique sur les racines est obtenu grâce à lde ‘eau liquide à 106 degrés Celsius exactement, et à 98-99 ° lorsqu’elle atteint les plantes.

(À 95 °C, on n’obtient pas d’effet systémique sur la racine.)

LA MEILLEURE MÉTHODE

La technologie Heatweed comprend deux modèles de machine montés sur des porte-outils et trois machines manuelles. Celles-ci peuvent être placées sur une plate-forme, un véhicule tout terrain, une voiture électrique, une remorque ou une fourgonnette. Toutes les machines sont directement orientées vers les mauvaises herbes grâce à un système de dosage ou à un capteur. Notre technique brevetée permet d’économiser 70 à 90 % d’eau et d’énergie. Toutes les machines peuvent être remplies d’eau superficielle. Avec un fonctionnement sûr et une faible pression, les machines sont à la fois simples et pratiques et peuvent être utilisées sur tous types de revêtement.

  • Respectueux de l’environnement : Comme la consommation d’énergie est minimale, les émissions le sont aussi. Les machines ont été testées et adaptées à une utilisation avec du biodiesel Aspen.
  • Durable : L’eau chaude est appliquée sur les feuilles de la plante, la température de 98-99 °C casse les cellules végétales et celles-ci envoient un signal au reste de la plante pour prévenir qu’elles sont attaquées et se détruisent elles-mêmes.  Il suffit en moyenne de trois à quatre traitements par an.
  • Convient à tous les types de surfaces : La combinaison d’eau très chaude et d’une faible pression signifie que Heatweed convient à toutes les surfaces dures et au gravier. La pression au sol des roues des machines commandées sur un véhicule peut être réduite par des pneus spéciaux. Tous les modèles de machine peuvent traiter le gazon synthétique et le revêtement des terrains de sport.
  • Fonctionne de manière sûre et sans dommage : Grâce à la basse pression au niveau de l’embout, le travail peut s’effectuer avec précision jusqu’aux façades ou à quelques cm des fleurs d’été dans des plates-bandes, sans endommager l’environnement. Les jets latéraux à commande manuelle des machines montées pour des porte-outils permettent de lutter contre les mauvaises herbes le long des façades, des bords de pierres et des caniveaux. La méthode n’entraîne aucun risque d’incendie, d’accumulation de poussière ou de résidus de particules métalliques, comme par exemple de brosses en acier.

L’eau chaude peut transmettre 23 à 27 fois plus d’énergie que l’air chaud ou la vapeur. Voici des photos d’études menées à l’Université de Gand 7 jours et 21 jours après application :